samedi 30 août 2014

E-75 mit Fahrgerät FG1250 "Nachtjäger"

La genèse des Entwicklungstypen

Dès 1942, l'industrie militaire allemande doit accroître la production et construire des véhicules plus fiables, moins complexes à produire et à réparer et qui minimisent l'emploi des précieuses matières premières. Pour répondre à ces considérations, l'Oberbaurat Heinrich Ernst Kniepkamp, ingénieur en chef et coordinateur du Waffenprüfamt 6 met en oeuvre un plan de standardisation des nombreux modèles de blindés utilisés jusqu'alors par le Reich. Connu sous le nom d'Entwicklungstypen (types standards) ou Einbeitsfahrgestell (châssis à usage multiple) la nouvelle génération de blindés devait ainsi apporter une solution à ces nombreux problèmes logistiques.
La série "E" devait entrer en production à partir de 1945 et produire 6 types de blindés : le E-5 Rutscher, le E-10 Hetzer, le E-25 Jaguar, le E-50, le E-75 et le super lourd E-100. Les chiffres correspondent à la classe de tonnage du véhicule.

Le E-75

Version lourde du E-50 (standartpanzer) le E-75 est destiné à remplacer le Tiger II dans les formations des Schwere Panzer-Abteilungen. Ce char de classe 75-80 tonnes emprunte au E-50 son châssis mais pourvu d'un blindage plus épais et le moteur Maybach HL 234 de 900 cv. De façon a encaisser l'augmentation de poids, le train de roulement comporte 8 galets au lieu de 6 pour le E-50. Dans un premier temps, il devait être doté d'un canon de 88 mm KwK 43 L/100 dans l'attente d'un canon long de 105 mm. La tourelle devait être celle du Tiger II de dernière génération mais munie d'un télémètre stéréoscopique. Fin 1944, le châssis prévu pour les E-50 et E-75 est testé mais les résultats ne nous sont malheureusement pas connus.

Le système de vision nocturne "Sperber"

Le système de vision infrarouge "Sperber" doit équiper les chars du programme Entwicklungstypen E-50, E-75 et E-100. Ce dispositif se compose d'un projecteur infrarouge de 200 watts et d'une lunette de conversion Biwa FG 1250 qui convertit la lumière infrarouge en lumière visible. D'une portée d'environ 500 mètres, ce dispositif était installé sur le tourelleau du chef de char qui servait d'opérateur pour diriger les manoeuvres du conducteur et du pointeur. Un second dispositif pouvait être installé pour le conducteur (connu sous le nom de "solution B")

Il semblerait qu'au moins 44 Panthers furent ainsi équipés et probablement utilisés au combat en 1945 dans des unités utilisant d'autres dispositifs de vision nocturne comme des SdKfz. 251/20 "Uhu" utilisant un puissant projecteur infrarouge afin d'accroître la portée de la zone visible.



Le modèle :
  • Trumpeter E-75
  • Chenilles Hobby Boss Tiger II late